Béta bloquant - Propranolol

Des traitement existent pour faire face au tremblement essentiel, ou au moins pour atténuer les tremblements. Nous parlons ici des traitements que vous prenez, et des technologies à venir dont vous avez entendu parler.
Répondre
Francois
Administrateur du site
Messages : 33
Enregistré le : ven. 25 mai 2018 14:50

Béta bloquant - Propranolol

Message par Francois » ven. 15 juin 2018 11:59

J'utilise pour ma part parfois le Propranolol, prescrit par un neurologue. Cela ne guérit par le tremblement essentiel en lui même, mais cela réduit fortement les pics de stress, et donc les pics de tremblements ! C'est le traitement le plus prescrit pour contrer le TE !

Je l'utilise pour ma part uniquement lorsque je sais que je vais avoir une situation problématique, par exemple un rendez-vous chez le banquier pour demander quelque chose, un restaurant avec une belle inconnue ou mon chef :roll: .

Voici une description du traitement.
Le propranolol reste le traitement le mieux évalué, par plus de 12 études de classe 1. Il s’agit d’un bêtabloquant non sélectif avec lequel il a été noté une réduction de l’amplitude du tremblement de l’ordre de 50 % sans effet sur la fréquence2. Les posologies dans ces essais étaient comprises entre 60 et 300 mg/jour. Les formes à libération prolongée ont une efficacité tout à fait comparable aux formes à libération standard. Il a été également noté qu’une prise unique permet une amélioration rapide du tremblement, autorisant une utilisation ponctuelle. Parmi les autres bêtabloquants évalués, ce sont ceux qui ont un profil d’action non sélectifs (agissant à la fois sur les récepteurs bêta 1 et bêta 2) qui ont la meilleure efficacité. Les contre-indications et les effets indésirables des bêtabloquants, relativement fréquents, constituent autant de limites à leur utilisation.

La primidone a montré une efficacité comparable au Propranolol dans quatre études de classe 1 avec une posologie moyenne dans ces essais d’environ 500 mg/j. Une autre étude3 n’a toutefois pas retrouvé de différence significative entre deux échantillons traités par 250 mg/j de primidone versus 750 mg/j. L’instauration du traitement devra être très progressive en raison des effets indésirables (ataxies, confusions, nausées, vomissements) très fréquents lors de cette phase. On proposera de débuter le traitement par une dose de 12 à 25 mg le soir. La posologie sera augmentée à 50 mg après 8 jours puis par paliers de 50 mg toutes les semaines. Malheureusement les formes galéniques disponibles sur le marché français rendent ce schéma d’instauration difficile. Le mécanisme d’action est inconnu.
https://www.aptes.org/donnees-scientifi ... camenteux/

Par contre, il faut savoir que si l'on le prend de façon quotidienne, on peut s'habituer et donc réduire son efficacité !

A voir avec votre neurologue !

Répondre